Maman

Ma lumière percera les nuages et viendra poindre à ta fenêtre chaque matin

Je te soufflerai les parfums des fleurs et les arômes du café

Tu feras des pas en avant et plusieurs en arrière et je te guiderai jusqu’à la fin

Je ne te quitterai pas que tu marches dans l’aube ou dans l’ombre

Je serai le vent qui caresse ton visage et je parcourrai doucement ta main

Il n’y aura pas que des jours gris mais la peine n’en sera pas moins sombre

Tu es mon cœur et sache que je garde le tien

Nul ne peut ignorer à quel point une mère peut aimer son enfant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s