L’imprévisible

De tous les scénarios apocalyptiques allant d’événements dignes de la science-fiction qui se passe parfois dans ma tête, en passant par les guerres entre pays pour les ressources et la pollution causant notre extinction à tous, je vous avoue que je tremble un peu en pensant à ce qui se passe réellement dans le monde en ce moment…

Je l’ai bien entendu tous les jours comme vous à la radio et à la télévision. Sur les réseaux sociaux, je n’en suis qu’à mes débuts mais si je me fie à l’ensemble des jokes plates et/ou commentaires peu édifiants que je lis, cela devait déjà se jaser en janvier alors que le virus s’attaquait à plusieurs gens en Chine. Ce qui m’a fait drôle cette semaine, c’est que je l’ai senti que quelque chose allait arriver. Déjà, plusieurs collègues avaient voyagé durant la relâche et je me disais sans leur en vouloir pour autant, qu’ils auraient mieux faits d’être en quarantaine.

Durant le moins productif après-midi libre de ma semaine, j’ai voulu rester à l’école pour corriger…dans la salle des profs, quel mauvais choix! Nous avions reçu un courriel au dîner suite à l’annonce de pandémie du Covid-19 la veille. Nous attendions des directives pour ceux ceux qui avaient voyagé,élèves comme membres du personnel et en fait, on voulait savoir ce qui adviendrait de nous tous. Au milieu des spéculations et en sachant que des écoles privées avaient déjà annoncé leur fermeture, je me suis entendue dire à voix haute : « Ils ne seront jamais capables de gérer ça… » Ma collègue d’univers social m’a répondue : « Tu penses? »

« Told you so… » quand la CS a envoyé le courriel aux parents et à tout le personnel… mais c’est le lendemain, ce vendredi 13 comme un film de thriller psychologique que les autorités gouvernementales ont mis cartes sur table: fermeture de tous les établissements scolaires de la maternelle à l’université.

On est lundi, jour 4 du confinement volontaire même si on n’a pas voyagé, et pour être bien honnête… j’aime pas ce que je lis ou entends. Ce que je vois c’est aussi trop de jugements sur ce qui n’a pas été fait et ce qui doit être fait… la vérité c’est que le monde l’a échappé. Si ça se propage c’est autant autant en raison du génie humain qui a créé l’aviation permettant les voyages à l’étranger qu’à cause de l’ignorance de notre espèce. Personne n’est infaillible… « Ben là, moi je l’aurai pas! » Ben, c’est parce que toi, tu vas peut-être juste le passer à d’autres qui sont vulnérables puis eux ne s’en sortiront pas! Sais-tu quoi, prends-ta face de confiné en photo aujourd’hui, puis refais une photo dans 3 semaines… on s’en reparlera! Quand t’auras perdu du monde que tu aimes, j’espère que tu vas feeler tout croche et te rappeler toutes les niaiseries et les risques que tu as pris. Conclusion: reste chez-vous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s